UN USAGE DE L’ÉTHIQUE DU CARE POUR L’ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CULTURELLES

Programme
Université de Montréal, EBSI, Pavillon Lionel-Groulx
3150, rue Jean-Brillant, Montréal QC H3T 1N8

32è Entretiens Jacques Cartier : le rendez-vous France x Québec - #EJC2019
Enjeux sociaux et économiques

UN USAGE DE L’ÉTHIQUE DU CARE POUR L’ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CULTURELLES

LUNDI 4 NOVEMBRE
Université de Montréal, EBSI, Pavillon Lionel-Groulx, 3150, rue Jean-Brillant, Montréal QC H3T 1N8

BILLETTERIE GRATUITE : À VENIR

Pressées par les coupes budgétaires, déstabilisées par la place devenue première d’Internet comme source de savoirs, tiraillées entre un besoin de plaidoyer en direction des élus et un désir militant d’indépendance, les bibliothèques réinterrogent leur capacité à démontrer la nature, multiple et étendue, de leur activité. En ce sens, depuis 5 ans, un travail important de mesure de l’impact des bibliothèques s’est développé à travers des initiatives visant à mesurer le coût réel et les bénéfices des bibliothèques : le Project Outcome mené par Public Library Association, le référentiel Creating a Culture of Evaluation (2018) publié par Ontario Library Association au Canada, etc.

Au sein de ces outils, la question de l’impact social s’est fait une place encore minime. Pourtant, plus que jamais les bibliothèques sont encouragées à développer leur rôle social. Dans cette journée d’étude, nous présenterons une autre approche de l’évaluation, qui prendrait plus en compte l’impact social et qui est déjà mais à peine en germe dans certains outils : celle de l’éthique. Cette éthique pourra se construire autour de la notion de « care », qui peut constituer un appareil théorique pour analyser, comprendre et évaluer la responsabilité et l’engagement des bibliothèques envers le développement social.

Il s’agira avec cette journée d’étude de proposer un temps théorique de réflexion sur ces outils, puis un temps de travail collectif sur la construction de critères d’évaluation, pour renouvelant la mesure de l’impact de l’action publique, non pas avec une ambition statistique et autocentrée pour sauver les bibliothèques, mais avec l’expression d’une attention aux autres, d’une responsabilité et d’une compétence assumées collectivement au service d’une démocratie inclusive.

9h00 - 9h30 I Café d’accueil

9h30 - 10h15 I Du développement social à l’éthique des bibliothèques : enjeux, conditions et limites de la mesure de leur impact
_Raphaëlle Bats, Conservatrice des bibliothèques, chargée des Relations Internationales de l'ENSSIB, chercheuse en sociologie politique sur la participation et les institutions publiques culturelles

10h15 - 11h00 I L’éthique du care : un outil pour renouveler l’évaluation des politiques publiques ?
_Marie Martel, Professeure et chercheure en sciences de l'information et bibliothéconomie, étudiant le rôle social et l’impact des bibliothèques publiques. EBSI, Université de Montréal
_Philippe Gauthier, Directeur du groupe de recherche Design et société et professeur à l’École de design de l'Université de Montréal

11h00 - 12h30 I Table-ronde : Développer des services numériques dans les institutions publiques : enjeux éthiques, contraintes institutionnelles et mesure d’impact.
_Jean-François Cusson, Directeur général de l’organisme Bibliopresto qui gère la plate-forme de prêt numérique et des services numériques
_Malaurie Barlet et Ariel Harlap, Co-directrice et Co-directeur de Techno Culture Club, une OBNL qui accompagne les évolutions numériques et l’innovation sociale dans les bibliothèques Techno Culture Club
_Angie Gaudion, chargée de communication et de partenariats chez Framasoft, une association d’éducation populaire dédiée aux logiciels libres et au monde numérique

12H30 - 14H00 I DÉJEUNER LIBRE

14h00 - 16h00 I Atelier en groupes :
Les bibliothèques sont-elles éthiques ? Quels indicateurs construire pour mesurer l’impact social et la responsabilité éthique des bibliothèques et des institutions culturelles ?

_Raphaëlle Bats, Conservatrice des bibliothèques, chargée des Relations Internationales de l'ENSSIB, chercheuse en sociologie politique sur la participation et les institutions publiques culturelles
_Marie Martel, Professeure et chercheure en sciences de l'information et bibliothéconomie, étudiant le rôle social et l’impact des bibliothèques publiques. EBSI, Université de Montréal
_Thomas Durand, Assistant-bibliothécaire, Bibliothèque municipale de Lyon
_Nathalie Martin, Cheffe de service, pour la Division des programmes et des services Bibliothèques de Montréal
_Jean-François Cusson, Directeur général de l’organisme Bibliopresto qui gère la plate-forme de prêt numérique et des services numériques
_Angie Gaudion, chargée de communication et de partenariats chez Framasoft, une association d’éducation populaire dédiée aux logiciels libres et au monde numérique
_Malaurie Barlet et Ariel Harlap, Co-directrice et Co-directeur de Techno Culture Club, une OBNL qui accompagne les évolutions numériques et l’innovation sociale dans les bibliothèques Techno Culture Club

16h00 - 16h30 I Synthèse et clôture
_Raphaëlle Bats, Conservatrice des bibliothèques, chargée des Relations Internationales de l'ENSSIB, chercheuse en sociologie politique sur la participation et les institutions publiques culturelles
_Philippe Gauthier, Directeur du groupe de recherche Design et société et professeur à l’École de design de l'Université de Montréal
_Marie Martel, Professeure et chercheure en sciences de l'information et bibliothéconomie, étudiant le rôle social et l’impact des bibliothèques publiques. EBSI, Université de Montréal
_Thomas Durand, Assistant-bibliothécaire, Bibliothèque municipale de Lyon
_Nathalie Martin, Cheffe de service, pour la Division des programmes et des services Bibliothèques de Montréal

16h30 - 17h30 I Café de clôture et discussions informelles

Retour aux Entretiens