Jean-François Brugère
Professeur adjoint à l’Université Clermont Auvergne

Jean-François Brugère est titulaire d’un Doctorat de Génétique et Physiologie Moléculaire de l’Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand II). Il a tout d’abord exercé comme chef de projet en charge des développements technologiques au sein de la société Nucleica S.A. (Clermont-Ferrand). Devenu maître de conférences de l’Université Joseph Fourier (Grenoble), il crée au sein de cet établissement un DESS/Master « Industrie du Diagnostic in vitro DIV » avec Pr. Renée Grillot (Grenoble) et Pr. Raymond Robert (Université d’Angers). Il occupe actuellement un poste de maître de conférences en Biochimie et Biologie Moléculaire au sein de l’Université Clermont Auvergne (UCA) et enseigne en particulier au sein de l’Institut Universitaire Technologique. Intégré au sein du laboratoire Conception-Ingénierie- Développement de l’Aliment et du Médicament (CIDAM) dirigée par Monique Alric, il a développé des activités de recherche technologiques et scientifiques centrées sur le microbiote intestinal humain et de son rôle en relation avec l’alimentation, la santé et l’âge. 

D’un point de vue technologique, elle concerne l’élaboration et le développement d’outils in vitro d’étude du microbiote intestinal humain (biopuce phylogénétique HuGChip, systèmes ECSIM de maintien et différenciation de microbiotes par simulation de l’environnement intestinal). Jean-François Brugère est un spécialiste de la composante archéenne du microbiote intestinal humain. Ses travaux ont contribué à ré-évaluer la diversité des archées méthanogènes au cours de la vie, leur rôle dans l’écosystème microbien intestinal et leur incidence sur la santé de l’Homme. Il collabore avec divers groupes européens, et en particulier depuis plusieurs années avec le groupe de Paul W. O’Toole (APC-UCC, Cork, Ireland) dans lequel il séjourne pour ses activités de recherche en 2017-2018. Il est à l’origine du concept « Archaebiotics », justifiant l’intérêt d’un usage des archées comme probiotiques de nouvelle génération, notamment dans la prévention des pathologies cardiovasculaires. 

Infos pratiques sur l'intervenant
MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME
MSH CLERMONT-FERRAND 4 RUE LEDRU 63057 CLERMONT-FERRAND
Revenir aux conférenciers