M. Raic
Présidente-directrice générale de la Chambre de l’assurance de dommages

Cela fait plus de 15 ans que Maya Raic dirige la ChAD, l’organisme d’autoréglementation qui encadre la pratique professionnelle des 14 500 agents et courtiers en assurance de dommages ainsi que des experts en sinistre. Dans un contexte où les gens considèrent l’assurance de dommages complexe, elle a compris l’importance du rôle des représentants pour le public. Depuis, elle met tout en œuvre pour solidifier leurs compétences afin qu’ils soient toujours mieux outillés pour conseiller et accompagner les assurés. Ultimement, c’est la protection du public qui est visée. Déterminée, accessible, convaincante, passionnée, voilà certaines qualités qui sont à la base de son leadership. Tout au long de sa carrière, son leadership et ses convictions ont fait en sorte qu’elle a su tisser des liens et des collaborations durables avec les différents secteurs de l’industrie et au sein de la société québécoise. 

Elle agit d’ailleurs à titre de présidente du conseil d’administration de la Régie des installations olympiques depuis 2008 et est également membre de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec. Tout au long de sa carrière, Maya Raic a présenté plusieurs conférences sur une variété de sujets, allant de la place des femmes dans les conseils d’administration au rôle des représentants, en passant par la gestion des sinistres et l’impact des catastrophes naturelles sur les professionnels et leurs clients. Éloquente, elle est une excellente ambassadrice pour l’industrie de l’assurance de dommages et le rôle des professionnels. L’avancement des femmes dans le monde des affaires est très important pour Maya Raic. Ayant elle-même réussi à gravir les échelons et à occuper un poste de haute direction, elle n’hésite pas à partager son expérience avec d’autres femmes qui ont de telles ambitions. Elle est notamment membre de l’AFAM et de l’Association des femmes en finance du Québec. Convaincue qu’il faut faire une plus grande place aux femmes dans les conseils d’administration, elle n’hésite d’ailleurs pas à revendiquer l’instauration de quotas pour assurer la représentativité des femmes aux conseils d’administration des organismes publics ou parapublics ainsi qu’au sein des entreprises cotées en bourse et autres.

Infos pratiques sur l'intervenant
Club Saint-James
1145 Avenue Union Montréal, QC H3B 3C2, Canada
Revenir aux conférenciers