Luca Razzari
Professeur, Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS

Le professeur Razzari s'intéresse à l'étude des aspects fondamentaux des interactions radio-matière sur des échelles temporelles et spatiales inhabituelles, en vue de créer de nouveaux outils pour les applications photoniques. À cette fin, il exploite la nature ultra-rapide (jusqu'à quelques femchesecondes) et ultra-large (de l'ultraviolet à la terahertz) des nanoplasmoniques, qui étudie l'interaction des champs électromagnétiques avec les nanostructures métalliques. Nanoplasmonics est capable d'apporter de la lumière à la nanométrie, renforçant fortement le champ électrique local et promet ainsi une miniaturisation efficace des technologies photoniques et pour l'intégration sur puce de fonctions optiques linéaires et non linéaires avec l'état de l'art, Circuits électroniques d'art. 

Le professeur Razzari emploie également des impulsions de terahertz ultra-rapides (1 THz correspond à 1 picoseconde dans le temps et 300 microns de longueur d'onde) pour des applications spectroscopiques. Ces études visent à explorer la physique intrigante à la frontière entre l'approximation quasi-statique (classique) pour le champ terahertz et son homologue quantique, qui considère que l'onde terahertz est composée de photons. Le rayonnement Terahertz oscille à des fréquences qui relient idéalement l'écart entre les régimes d'exploitation de l'électronique et le domaine de la photonique.

Infos pratiques sur l'intervenant
INRS - Centre Urbanisation Culture Société
Salle 2109 385, rue Sherbrooke Est QC H2X 1E3, Canada
Revenir aux conférenciers